Gestes d'humanités : Anthropologie sauvage de nos expériences esthétiques

By Yves Citton

Nos gestes en savent et en font plus que nous. Parce qu’ils se situent à l’interface entre nous et les autres, ils font émerger – à travers nous – des processus constituants qui dépassent nos intentions et notre rationalité conscientes. Parce qu’ils sont visibles à autrui, ils insèrent leur mouvement dans une dynamique collective qui déjoue les illusions de notre souveraineté individualiste. Parce qu’ils peuvent investir cette visibilité de los angeles strength de transformation propre à los angeles feintise, ils ouvrent des views capables de repousser les limites de los angeles réalité. 

Au carrefour d’une anthropologie « sauvage » et d’une archéologie des médias, cet essai envisage nos expériences esthétiques en termes de gestualités affectives, immersives, opinions, créatives et finalement mystiques. Il caractérise notre époque historique par une stress conflictuelle entre les programmations déshumanisantes qui l. a. pénètrent toujours plus intimement (à grands renforts de machines informatiques et bureaucratiques) et les inflexions gestuelles qui constituent le réceptacle de nos humanités. Si nous devenons nous-mêmes en apprenant à habiter gestuellement ce qui nous occupe, alors c’est de ces gestes d’humanités que dépendent à los angeles fois l’avenir de nos cultures et los angeles poursuite de notre humanisation. 

Yves Citton est professeur de littérature à l’université de Grenoble, membre de l’UMR LIRE (CNRS 5611), co-directeur de l. a. revue Multitudes et collaborateur de los angeles Revue des Livres.

Show description

Quick preview of Gestes d'humanités : Anthropologie sauvage de nos expériences esthétiques PDF

Show sample text content

L’invariant en transformation” est ce qui relie une œuvre de Rembrandt à toutes les autres ; à moins d’avoir ces invariants structurels à l’esprit, ce qu’on appelle une “perception éduquée”, nous ne voyons pas tel Rembrandt en particulier “comme un Rembrandt”, à savoir comme une composante de l’œuvre complet. » Cela nous conduit donc à � considérer que “toutes les œuvres de Rembrandt” forment, non pas une assortment d’objets distincts, mais un seul objet constitué de plusieurs events disséminées en plusieurs endroitsIX ».

Il n’est nullement indifférent qu’une telle description émane d’un anthropologue. En faisant des études de � terrain » qui les font partager l’existence de populations dont les cultures trament los angeles vie individuelle et sociale d’une façon très différente de celle que nous connaissons, anthropologues et ethnologues sont bien placés pour percevoir le mycélium du sens qui sert de substrat commun (et communautaire) à nos gestes et à nos discours. Une description particulièrement riche en est donnée par Barbara Glowczewski relatant ce que lui a appris son expérience de terrain en Australie : � Grâce aux Aborigènes, j’ai fait l’expérience d’une mémoire associative fonctionnant comme un réseau vivant qui s’active par des liens différents à chaque mise en scène rituelle où des femmes et des hommes se peignent le corps, chantent et interprètent par los angeles danse une complexité de significations.

XXXII. Paolo Virno, Grammaire de los angeles multitude, op. cit. , p. sixty one. XXXIII. Voir sur ces issues l. a. trilogie d’Antonio Negri et Michael Hardt, Empire (2000), Paris, 10/18, 2004, Multitude : Guerre et démocratie à l’âge de l’empire, Paris, La Découverte, 2006 et Commonwealth, Paris, inventory, 2012, ainsi que Yann Moulier Boutang, Le capitalisme cognitif, Paris, Éditions Amsterdam, 2007. XXXIV. Paolo Virno, Grammaire de los angeles multitude, op. cit. , p. 131. XXXV. man Debord, los angeles société du spectacle, � 21, op. cit. , p. 25. XXXVI.

P. 26, 29 et fifty five. XXXI. Daniel Bougnoux, creation aux sciences de l. a. verbal exchange, Paris, La Découverte, coll. « Repères », 1998. XXXII. Paolo Virno, Grammaire de l. a. multitude, op. cit. , p. sixty one. XXXIII. Voir sur ces issues l. a. trilogie d’Antonio Negri et Michael Hardt, Empire (2000), Paris, 10/18, 2004, Multitude : Guerre et démocratie à l’âge de l’empire, Paris, La Découverte, 2006 et Commonwealth, Paris, inventory, 2012, ainsi que Yann Moulier Boutang, Le capitalisme cognitif, Paris, Éditions Amsterdam, 2007.

On peut par ailleurs appeler machinisés les gestes dont les mouvements apparaissent comme programmés par les machines avec ou dans lesquelles ils opèrent. Exécuter l’ordre de tirer sur une foule, retirer de l’argent d’un distributeur de billets, visser un composant sur une chaîne de montage, remplir les rubriques d’un questionnaire, interpréter une sonate pour piano : tous ces gestes, ici aussi très différents entre eux, ont en commun de se conformer à un programme préexistant, � écrit à l’avance », extériorisé et particularé par une invention humaine plus ou moins ingénieuse.

Download PDF sample

Rated 4.07 of 5 – based on 44 votes